Navigation – Plan du site
Sur l'Image
Portfolio : Image de l'Afrique du Sud post-apartheid

« Quality is timeless »

Myriam Houssay-Holzschuch

Texte intégral

Illustration 1 - Entrée du township de Khayelitsha, Cape Town, 2004

Illustration 1 - Entrée du township de Khayelitsha, Cape Town, 2004

Auteur : Myriam Houssay-Holzschuch, 2004.

1La construction du township de Khayelitsha a été décidée fin 1983 par P.W. Botha survolant en hélicoptère la plaine sableuse à une trentaine de kilomètres du centre ville du Cap (Houssay-Holzschuch, 1999). Il s’agissait de répondre à la crise du logement créée par la réticence que le régime d’apartheid avait à construire pour des Africains. Il souhaite alors à la fois les maintenir hors des villes, et en particulier du Cap, tout en exploitant leur force de travail. Il s’agit donc de contrôler cette force de travail politiquement rebelle – et pour cause, en la logeant en lointaine périphérie et en la surveillant, comme en témoigne le mirador encore visible. Dès 1984, les premières shacks en tôle s’installent à Site C, au nord du quartier là où cette photo a été prise.

2Vingt ans plus tard, à la date de l’image, plus de 600 000 personnes habitent Khayelitsha. Elles sont noires dans leur immense majorité mais sociologiquement plus diverses quant à leurs revenus et classes sociales. Les shacks restent cependant majoritaires dans des quartiers entiers – elles ont été électrifiées par EDF en 1994, l’année des élections démocratiques. Et les infrastructures et équipements restent limités : les insuffisances de la voirie et de la collecte des ordures sont visibles sur la photographie et le reste est à l’avenant.

3Si la « qualité échappe au temps », la ville sud-africaine contemporaine a bien du mal à échapper, elle, à ses héritages temporels : la forme spatiale du township, fossile de l’époque d’apartheid, reste donc très prégnante (Gervais-Lambony, 2003). Son contenu social évolue à un rythme différent : la réinsertion de l’économie sud-africaine dans les flux globalisés couplée à la démocratisation a pour conséquence le développement d’une société de consommation, avec ses inégalités et ses frustrations toutes deux accrues.

Haut de page

Bibliographie

Gervais-Lambony Ph., 2003. Afrique du Sud, les temps du changement. Hérodote, n° 111, p. 81-98.

Houssay-Holzschuch M., 1999. Le Cap, ville sud-africaine : Ville blanche, vies noires. Paris, L'Harmattan.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Illustration 1 - Entrée du township de Khayelitsha, Cape Town, 2004
Crédits Auteur : Myriam Houssay-Holzschuch, 2004.
URL http://echogeo.revues.org/docannexe/image/12052/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 535k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Myriam Houssay-Holzschuch, « « Quality is timeless »  », EchoGéo [En ligne], 13 | 2010, mis en ligne le 20 septembre 2010, consulté le 24 mai 2017. URL : http://echogeo.revues.org/12052 ; DOI : 10.4000/echogeo.12052

Haut de page

Auteur

Myriam Houssay-Holzschuch

Université de Lyon, École Normale Supérieure de Lyon, UMR 5600 Environnement, Ville, Société & Institut Universitaire de France, Myriam.Houssay@normalesup.org

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org